Schieven Regards IV – Philippe Clabots : « 63 km »

Philippe Clabots est un des cinq photographes résidents du collectif Bruxelles Pixels.

63 km

63 kilomètres ? C’est la longueur approximative de la Promenade Verte qui met à profit la couronne verte entourant Bruxelles pour offrir des chemins de randonnées aux piétons et cyclistes bruxellois, tout en reliant de nombreux espaces verts.

Mise en place au fil des années à l’initiative de Bruxelles Environnement, en utilisant parfois d’anciennes infrastructures telles que les voies de chemin de fer désaffectées, cette initiative est comparable à celles prises à travers le monde par de nombreuses grandes villes (la Couléee Verte à Paris, la High Line de New-York).

Sillonnant le long de la limite géographique de la Région bruxelloise ou s’enfonçant plus profondément dans le territoire urbain, on ne peut-être que frappé par la tension permanente entre le minéral et le végétal, l’urbain et le rural.

Le plus surprenant est probablement les transitions, parfois brutales, entre la sérénité des chemins arborés et les zones fortement urbanisées.

On y retrouve également bon nombre de potagers (semi) urbains. Sujet que j’avais couvert en 2019 pour la 2ième édition de Schieven Regards.

Tout n’est certainement pas vert le long du parcours mais c’est une excellente façon de (re)découvrir un Bruxelles bucolique.

Je vous propose de parcourir les 7 segments de la Promenade Verte et de vous faire découvrir tout au long de ces 63km, parcourus à pied, la grande variété des paysages rencontrés, reflet de la diversité qui fait l’essence même des villes en général et de Bruxelles en particulier.

Quelques informations pratiques …

La promenade est en général très bien balisée avec le logo ci-dessous et le trajet peu se faire dans le sens horaire et anti-horaire.
Il est néanmoins utile d’avoir la trace GPS avec soi.
Pour ma part j’ai utilisé le trajet « Groene Wandeling – Promenade verte – bikeimproved » avec l’application gratuite BikeGPX.
Le trajet se dédouble parfois entre piétons et cyclistes.





L’exposition « Schieven Regards IV » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » s’est tenue du 4 au 19 décembre 2021 de 14h à 18h au centre d’arts pluriels ‘AUTONOMIE dans le cadre de « ZOOM, la quinzaine de la photographie à Bruxelles« .

The exhibition « Schieven Regards IV » organised by the photographer’s collective Bruxelles Pixels took place from 4 to 19 December 2021 from 2pm to 6pm at the arts centre ‘AUTONOMIE as part of ZOOM, la quinzaine de la photographie à Bruxelles.

Follow us on Facebook / Follow us on Instagram / Register to our Mailing List

Bruxelles Pixels remercie pour leur soutien / Bruxelles Pixels thanks for their support :
Ars Varia, la COCOF, ZOOM la quinzaine de la photographie de Bruxelles, Mikemuka, ‘AUTONOMIE, Colorfields & Artesio

@bruxellespixels #schievenregards #makebrusselstofagain @mikemuka_photolab #cocof
@arsvaria @autonomie_brussels @artesio_bruxelles @colorfields_

#photographie #photo #bruxelles #brussels #brussel #exposition #exhibition #tentoonstelling #decembre #december #2021 #foto

Make Brussels Tof Again !


Schieven Regards III : Spotted by Locals en parle

Spotted by Locals est une communauté de bloggers présente dans plus de 80 villes dont Bruxelles.
Maria Alice Ferigo a visité l’exposition « Schieven Regards III » en octobre 2020 à la galerie Passerelle Louise et a souhaité faire un article sur les trois projets consacrés au confinement.

Un grand merci à elle pour ce splendide témoignage que vous pouvez découvrir sur le site de Spotted by Locals.

Schieven Regards III – Philippe Clabots : « Faut que ça bouge … »

Philippe Clabots vous présentera une série de photos prises à Bruxelles pendant le confinement et les premières semaines qui ont suivi. Philippe a été impressionné par la volonté des bruxellois de continuer à vivre le plus normalement possible pendant cette période étrange. Ses photos ont l’ambition de montrer la résilience des habitants de Bruxelles qui sortaient pour faire du sport, pour acheter des biens de première nécessité ou simplement pour s’échapper de leurs lieux de vie confinée.

Durant le confinement Philippe a tenu une chronique qui a servi de point de départ à cette série « Faut que ça bouge …. ».

Parce que je pense que ce moment doit avoir un impact fort sur le fonctionnement de notre société et que la mémoire est éphémère j’ai tenu jour après jour une chronique pour relater de mon petit point de vue et en images cette période en essayant de garder un regard étonné voir amusé mais en aucun cas, c’était en tous cas mon intention, désespéré.



L’exposition « Schieven Regards III » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » s’est tenue en octobre 2020
à la galerie « Passerelle Louise ».

Follow us on Facebook / Follow us on Instagram / Register to our Mailing List

Les photographes remercient Colorfields, la COCOF, Mikemuka et Ars Varia pour leur support.

#bruxellespixels #schievenregards #makebrusselstofagain #mikemuka #colorfields_ #cocof #arsvaria


Philippe Clabots

Philippe Clabots a toujours été attiré par la photographie mais celle-ci s’est imposée comme une passion il y a près de dix ans.

Autodidacte il s’est formé grâce à des lectures, des groupes Facebook, de la persévérance, la volonté de s’améliorer … et des milliers de photos.

Mais l’élément essentiel de cette progression, ou plutôt voyage initiatique, est les rencontres faites pendant ces années. Rencontre avec des photographes, qui se reconnaitront, mais également, depuis 2014, avec les visiteurs des expositions auxquelles il a le plaisir de particper.

Initialement centré sur la photographie opportuniste, en fonction de son quotidien ou de ses déplacements, il s’oriente de plus en plus vers des suites d’images cohérentes dans le but de raconter une histoire, de transmettre une émotion ou de témoigner d’un moment de vie.

Il est également membre du International Photo Club of Brussels “Viewfinders” et est le trésorier de l’ASBL “Ars Varia” , dont Bruxelles Pixels est la section consacrée à la photographie.

Vidéo par patrice niset sur Vimeo.



Schieven Regards II – Philippe Clabots : « (Une parcelle de) la campagne à la ville »

Il y aurait près de 300 « potagers urbains » à Bruxelles.
Souvent discrets, parfois jalousement gardés, vous passez très certainement à proximité de certains d’entre-eux lors de vos déplacements dans Bruxelles sans en soupçonner l’existence.
Mon objectif est de vous faire découvrir quelques uns de ces lieux atypiques de la ville et les personnes qui les font vivre.
Qui sont les passionnés qui prennent soins des potagers urbains ? Quelles sont leurs motivations ? Craignent-ils pour l’avenir de ces parcelles de campagne à la ville ?

Je tiens à remercier tous les « potagistes » qui m’ont accueilli avec bienveillance. A chaque fois cela a été un moment d’échange et de passion communiquée.

J’ai l’intention, après l’exposition « Schieven Regards II » qui aura lieu en octobre 2019, de poursuivre ce projet « potagers urbains » à Bruxelles sur une période de temps étendue. A minima couvrir un cycle annuel pour suivre l’évolution de ces espaces au fil des quatre saisons.

Vous pouvez suivre mon projet sur mon site web et ma page Facebook.


Philippe Clabots a toujours été attiré par la photographie mais celle-ci s’est imposée comme une passion il y a près de dix ans.

Autodidacte il s’est formé grâce à des lectures, des groupes Facebook, de la persévérance, la volonté de s’améliorer … et des milliers de photos.

Mais l’élément essentiel de cette progression, ou plutôt voyage initiatique, est les rencontres faites pendant ces années. Rencontre avec des photographes, qui se reconnaitront, mais également, depuis 2014, avec les visiteurs des expositions auxquelles il a le plaisir de particper.

Initialement centré sur la photographie opportuniste, en fonction de son quotidien ou de ses déplacements, il s’oriente de plus en plus vers des suites d’images cohérentes dans le but de raconter une histoire, de transmettre une émotion ou de témoigner d’un moment de vie.

Il est l’un des quatre photographes à avoir mis en place en 2018 le collectif “Bruxelles Pixels“.

Il est également membre du International Photo Club of Brussels “Viewfinders” et de “Ars Varia” qui a pour objectif la diffusion des arts et des idées.

Vous pouvez suivre son actualité sur son site web, sur Instagram ou sur sa page Facebook.


L’exposition « Schieven Regards II » organisée par le collectif de photographes « Bruxelles Pixels » s’est tenue en octobre 2019 à la galerie « Passerelles ».
Follow us on Facebook / Register to our Mailing List
#bruxellespixels #schievenregards


Schieven Regards I : Philippe Clabots

Philippe Clabots est un des sept photographes qui a participé en octobre 2018 à l’exposition « Schieven Regards I ».

Philippe Clabots nous a emmèné dans le monde de la créativité vestimentaire africaine à Bruxelles.

Que ce soit des chemises confectionnées au « bled » ou des vestes cousues par la grand-mère, un défilé de créateurs ou l’art « sartorial » vous ne pourrez que tomber sous le charme des Afro-sartorialistes. Trois rencontres qui vous feront découvrir l’énergie, la fierté et le talent d’un univers parfois, à tort, éclipsé par la très médiatisée sapologie. Le travail du photographe se tournant de plus en plus vers les personnes et leur interaction avec leur environnement, cette vitalité on fait de cet univers un sujet évident pour « Schieven Regards », lui offrant la possibilité́ de vous présenter une des facettes colorées et multiculturelles de notre ville. Son intention est d’établir une connexion visuelle entre une approche colorée et festive de la vie dans le contexte d’une ville qui ne fait pas penser spontanément à la couleur.

Philippe Clabots : photographe résident du collectif Bruxelles-Pixels from patrice niset on Vimeo
Shooting du Sartorial Show organisé par N.Defustel